Surveillance des performances

Un observatoire permanent de l'évolution du jeu (l'OPEJ)
Extrait d'un article de G. Cazorla, M. Godemet " Exigences du jeu, Evaluation, Développement des capacités requises ", EPS n° 265, mai-juin 1997


Conséquence de l'évolution des règles du jeu, de la mondialisation et de la professionnalisation de la pratique du rugby, la moyenne horaire hebdomadaire consacrée à l'entraînement par les clubs évoluant au niveau de notre championnat national est progressivement passée de 4-5 heures au milieu des années 1980, à 6-8 heures à la fin de ces mêmes années et se situe actuellement entre 10 et 12 heures.


Parallèlement, la part réservée à la " préparation physique " dépasse aujourd'hui plus de la moitié du temps consacrée à la totalité des entraînements. Sans vouloir anticiper sur ce que sera l'avenir, la montée en puissance du professionnalisme semble rendre irréversible cette évolution ce qui, de plus en plus, contraint l'entraîneur et le " préparateur physique " à maîtriser parfaitement les dosages et les alternances des intensités, des durées des exercices et de leur récupération en s'appuyant sur une connaissance précise des exigences du jeu. Or, avec l'évolution des règles, du nombre de séances d'entraînement, de la qualité de la préparation physique, des schémas tactiques et de l'autorisation d'utiliser des remplaçants en cours de match, ces exigences se modifient aussi sans cesse, à tel point que la création d'un observatoire permanent des évolutions du jeu (OPEJ) s'impose tant pour établir un état des lieux, constamment renouvelé, que pour obtenir une prospective de ce que risque d'être la situation dans les années à venir. Le premier rôle de l'OPEJ consiste à observer, à analyser et à identifier de façon synchronique les nouvelles contraintes technico-tactiques, physiques et physiologiques imposées aussi bien par des changements drastiques comme l'adaptation à de nouvelles règles que par des évolutions plus ténues liées par exemple aux différentes périodes d'une saison sportive. Cette analyse initiale des exigences de la compétition (ou analyse des tâches) débouche ensuite sur la proposition de contenus d'évaluations spécifiques des capacités requises par chacun des postes occupés dans le jeu ainsi que sur l'élaboration de séquences d'entraînement permettant de développer et de maintenir à leur meilleur niveau ces différentes capacités.