"Les travaux réalisés à l'Université de l'Illinois indiquent que les meilleurs sportifs à l'âge de 10 ans ne sont pas forcément ceux qui réussissent à 18 ans. Malheureusement, des athlètes qui n'excellent pas au jeune âge abandonnent parfois avant de pouvoir atteindre leur potentiel total. Au Canada, le taux annuel d'abandon de la natation varie de 30 à 35 %. Les dirigeants s'interrogent parce que ce sont précisément les meilleurs espoirs qui "raccrochent", alors qu'ils réalisent de très bons temps et qu'ils pourraient gravir les échelons jusqu'au podium olympique…Pour répondre à ce problème, nous avons développé un programme d'intervention motivationnelle dans un club où le taux d'abandon annuel était de 35 %".

R. Vallerand, "La motivation du sportif de compétition. Théories et applications". Les cahiers de l'INSEP, n° 6, 1994.

Attrapez la main pour en savoir plus  

Base documentaire