muscles3.jpg (2993 octets)
Chaînes articulaires

Les chaînes cinétiques musculaires
Extrait d'un chapitre du Dr Jean-Claude Dade, "Eléments de biomécanique". Mémento de l'Educateur Sportif deuxième degré, INSEP


Elles correspondent aux associations mécaniques de muscles à fonctionnement identique au niveau d'une articulation, de plusieurs articulations, voire du corps entier qui exécute un geste sportif global.

Action localisée - action étendue
    Les muscles sont classés en tenant compte de leur fonction essentielle : les fléchisseurs, les extenseurs, les abducteurs, etc
   Exemple: le demi-membraneux, le demi-tendineux, le biceps crural, le grand fessier, sont des muscles extenseurs de la coxo-fémorale. L'action de chacun de ces muscles est localisée à l'articulation considérée, alors que nous savons que l'action essentielle des ischio-jambiers est la flexion du genou. Ainsi une partie de la force de certains muscles peut intervenir dans l'exécution d'un mouvement, aider ce mouvement mais non le provoquer : c'est l'action localisée.
    Pour que l'action localisée puisse avoir lieu, il est nécessaire que d'autres muscles soient mis en jeu. En appui sur un pied, si on élève le membre inférieur opposé, d'autres muscles interviennent pour donner un point d'appui aux muscles moteurs. Le verrouillage du bassin, là où s'insèrent les muscles fléchisseurs de la coxo-fémorale s'établira grâce à une participation des muscles fessiers du côté de l'appui et à une contraction de la musculature abdominale.

    Si le mouvement est intense, violent, ce verrouillage sera tel qu'il imposera une immobilisation de tout le thorax en blocage ventilatoire, lequel sera obtenu par tension des muscles expirateurs et inspirateurs (diaphragme et inspirateurs accessoires). L'action musculaire s'étend de proche en proche d'autant plus que l'exercice est intense et pose des problèmes d'équilibration. Il s'établit ainsi des chaînes musculaires exemple du lanceur de javalot.