L'analyse des situations sportives fait apparaître une distinction entre les habiletés se déroulant en milieu stable et celles se déroulant en milieu instable. Dans un environnement stable, sans ou avec peu d'incertitude, le sportif peut prévoir, anticiper, planifier et finalement automatiser ses comportements.
    Dans un environnement instable, où le sportif ne peut pas prévoir de façon précise et définitive ses actions parce qu'il est face à de l'aléatoire, il adopte des stratégies de préaction assortie d'une part d'improvisation. Sur ce continuum milieu stable milieu instable, une première comparaison peut être réalisée entre les différentes activités sportives. Mais la prise en compte d'autres critères tel que le type d'incertitude (incertitude due à l'environnement physique ou due à autrui), le temps disponible pour agir (limité ou non), la précision de la réponse motrice (très grande ou moyenne)… va permettre de caractériser plus précisément la complexité des contraintes informationnelles auxquelles peuvent être soumis les sportifs.
    Cela semble nécessaire à la fois pour appréhender le type de ressources mobilisées de façon dominante dans telle ou telle activité sportive mais aussi pour proposer aux sportifs des situations d'entraînement adaptées au développement de ces ressources.

Nous apportons des éléments de réponse et de réflexion à ces questions dans les parties suivantes :