complexite.gif (3475 octets)
Complexité
informationnelle

Nombre d'alternatives et pression temporelle : des paramètres critiques
Extrait d'un article de J.J Temprado, "Les apprentissages décisionnels en EPS"


   Sur le plan général, on peut qualifier de "décisionnelles" les situations sportives dans lesquelles le sujet est confronté à la fois à la présence de plusieurs alternatives d'actions et de pression temporelle. La présence de plusieurs alternatives d'actions place le sujet dans l'incertitude. Deux types d'incertitudes peuvent être distingués.

Premièrement, celle qui porte sur les préférences du sujet en faveur d'une des réponses dans les situations où il connaît les différentes possibilités et où il dispose de l'initiative. Deuxièmement, l'incertitude qui concerne la nature de l'événement qui va survenir lorsque le sujet n'en contrôle pas l'occurrence. Dans le premier cas, la décision fait suite à la définition par le sujet d'une préférence à partir de l'analyse de la situation.

Dans le deuxième cas, la décision est le produit du traitement de l'information qui conduit à la réduction de l'incertitude créée par l'adversaire et/ou l'environnement. La combinaison de la présence d'alternatives et de pression temporelle constitue la contrainte fondamentale pour l'activité décisionnelle. En effet, dans ce cas, le sujet doit concilier deux nécessités contradictoires : l'exactitude et la vitesse de la décision. Pour répondre dans les délais, le sujet doit décider très rapidement à partir d'informations incomplètes (incertitude) qui l'engagent vers un pari risqué, ou à partir de critères de préférèrent qui reposent sur une analyse partielle de la situation (par exemple, la première solution jugée satisfaisante). Plus le sujet retarde la décision plus il augmente les chances de produire une réponse exacte ou satisfaisante. En revanche, il prend le risque de répondre hors délais.