Tout éducateur sportif, entraîneur se pose la question de la possibilité de faire progresser ses pratiquants (débutants, athlètes confirmés, enfants…) en adaptant les conditions d'apprentissage ou d'entraînement aux caractéristiques principales de ces différentes populations. Identifier les possibilités de progrès à ces différents niveaux de pratiquants dans des sports à forte charge informationnelle nécessite d'approcher les stratégies perceptives et décisionnelles mobilisées réellement. De manière intuitive en s'appuyant sur son expérience d'entraîneur, on peut penser que la nature des informations prélevées et surtout la façon de les traiter et d'interpréter les situations distinguent les sportifs experts des niveaux inférieurs.
     Ainsi un débutant dans une activité sportive sera systématiquement "centré" sur la réalisation de l'acte en cours et contrôlera son mouvement par le regard ce qui évidemment l'empêchera de prendre d'autres informations dans l'environnement. Un certain nombre d'étude ont cherché à comparer les processus de traitement de l'information entre des experts et des débutants et entre des enfants et des adultes pour tenter de répondre aux questions suivantes :

Nous apportons des éléments de réponse et de réflexion à ces questions dans les parties suivantes :