Sélection et organisation
des informations

Les différentes sources informationnelles EN VOL A VOILE et leur utilisation
Extrait d'un article de M. Bouet, "Activité décisionnelle et cognitive en vol à voile". Motricité humaine n°1, 1983


   On ne peut manquer d'être frappé par l'espèce d'alerte informationnelle continuelle des vélivoles. C'est que le milieu aérien est un milieu inhabituel, et qu'il faut, perpétuellement, en quelque sorte le découvrir et le construire - et le reconstruire - car il est très changeant, non seulement d'un vol à l'autre, mais d'un moment à l'autre du vol. D'où l'insistance avec laquelle les experts interviewés ont souligné la nécessité et l'importance de la disponibilité des pilotes.

Tout d'abord, en ce qui concerne les principales sources d'information qu'utilise le pilote, ce sont :

    Quant aux contenus d'information, conformément à ce que l'observation courante permettait de prédire, nous avons d'abord constaté le fort volume de deux groupes d'informations : les indications relatives à la situation énergétique du planeur dans l'atmosphère (mouvements ascendants et descendants), et les indications définissant la situation du planeur dans l'espace (altitude et position géographique).

La cognition prospective prévision et anticipation

    Nous faisions l'hypothèse que dans une activité où l'on ne peut suspendre l'action et où l'évolution du milieu est incessante, il était de la plus extrême importance de prévoir et d'anticiper, bref de se situer en avant et en avance, par rapport au déroulement futur de l'action (anticipation).