L'énergie est autant un concept qu'une réalité physique aux multiples facettes. Etymologiquement, elle représente une force en action, et dans le langage courant comme en physique, elle est à la fois la force et la manifestation de cette force, le substrat et le processus, le processus et le produit.
Cette polysémie tient en particulier à la diversité des formes d'énergie existant et à la multiplicité des champs dans lesquels elle est étudiée : philosophie, électricité, mécanique, géologie… et pour ce qui nous concerne dans ce thème, physiologie.
Dans ce contexte, les qualités énergétiques sont souvent présentées comme une composante particulière des qualités physiques, avec les qualités morphologiques et les qualités de coordination. Mais la capacité que possède un individu à produire mais également à mobiliser son énergie, semble déterminer le rendement de l'ensemble des autres qualités, physiques et psychologiques, lors de la réalisation d'une action quelle qu'elle soit. Sans volonté de faire un tri dans les représentations sur ce thème, nous nous attacherons à répondre à des questions visant à mieux cerner " l'inscription physiologique de l'énergie " :

Nous apportons des éléments de réponse et de réflexion à ces questions dans les parties suivantes :